Shihan Laïd BOUADJADJA

Né le 17 juin 1961 à Besbes Annaba, en Algérie, et arrivé en France avec sa famille en 1968, Laïd BOUADJADJA a éprouvé très tôt le besoin de se "défouler". Après s'être initié à la boxe, l'adolescent "bagarreur" a essayé tous les arts martiaux : judo, karaté, aïkido, kung-fu. Mais parmi tous, la découverte du Ninjutsu, l'art des Ninja, ces guerriers-espions du Japon féodal, a constitué une véritable révélation. "C'est un sport complet où l'on utilise des armes très variées et qui permet tous les coups possibles...Même si on ne les portes pas jusqu'au bout!".


Après un entraînement intensif auprès de José da Silva, basé à Meythet, et l'adoubement du Bujinkan de France, l'organisme officiel qui rassemble l'ensemble des Dojos du pays, Laïd BOUADJADJA a ouvert son club en 1998.

Aujourd'hui, ce Sensei (maitre-instructeur) accueille dans différentes salles d'Annecy et d'Aix-les-Bains quelques 75 élèves de 5 à 60 ans, et part une fois par an s'entraîner au Japon avec Hatsumi Sensei, le seul ninja du monde encore vivant. "Le Ninjutsu enseigne le respect de l'autre", explique Laïd BOUADJADJA, e et qui donne également des cours de self-défense. Son rêve ? Posséder sa propre salle. "Un vrai dojo comme au Japon".

Article paru dans "Le Point" de juin 2006

 

Laïd fût formé au Kung-Fu par Ilias CALIMISU, puis au Ninjutsu par José da Silva, Brian Mc Carthy, André Chadet, puis Arnaud Cousergue, le plus haut gradé français, et enfin par Hatsumi Sensei.

 

Shidôshi en 2004, Shihan en 2010, membre de la Shidôshikaï, il obtient en 2012 son diplôme d'Instructeur Fédéral (D.I.F) auprès de la F.F.S.T. Il possède de plus un diplôme d'instructeur de Strong Arm, pour former les agents de sécurité ainsi que celui de D.A.P.P.

En Mai 2012, il organise le premier stage français dédié aux femmes pratiquantes de Ninjutsu, appelées "KUNOICHI" (femmes Ninja). Vu le succès de 2012, le stage de 2013 se déroula à Annecy et est aujourd'hui organisé par d'autres Dôjô en France "Le relais est passé avec succès et l'avenir des "Kunoichi" au sein des Dôjô du Bujinkan en France est assuré. Je suis ravi que notre club ai donné l'impulsion".

En avril 2014, il part au Japon auprès de Maître Hatsumi. Pendant son séjour, Maître Hatsumi lui remettra en présence de hauts gradés, le grade de Jûgodan, le plus haut grade du Bujinkan.

En mars 2017, pour son investissement dans le Bujinkan, Maître Hatsumi lui remet une médaille d'Or du Bujinkan. Cette médaille récompense les élèves qui oeuvrent pour développer et faire connaître le Bujinkan.

En Juin 2017, en partenariat avec Christophe Ayen, il organise le premier Yoroi Taikai d'Europe.


Passionné de plongée, il est initiateur de plongée et directeur de bassin, diplomé R.I.F.A (REACTIONS ET INTERVENTION FACE AUX ACCIDENTS SUBAQUATIQUES) et S.S.T (Sauveteur secouriste du travail).

Hobbies : ski, escalade, vélo, tir à l'arc, randonnée...

Diplome instructeur federal Laid Bouadjadja

 

coucou